En route pour les législatives

En ce samedi de week-end pascal, et malgré les vacances, plus de 200 amis ont répondu à mon invitation pour l’inauguration de mon local de campagne situé à Vauvert.

Je remercie Denis Bouad, président du Conseil départemental, Jean Denat, maire de Vauvert et conseiller régional, le député Christophe Cavard, Françoise Bons, conseillère régionale, Maryse Giannacini, conseillère départementale du canton de Sommières, les maires de Vergèze et Saint Dionisy, les élus de Sommières, Beauvoisin, Congénies, le Grau-du-Roi, Aigues-Mortes, les responsables associatifs, tous ceux qui se sont déplacés malgré ce week-end pascal et les vacances scolaires. Et bien sûr, mon équipe, bénévole et chaleureuse.

Katy guyot lance sa campagne pour les législatives 2017

C’était important pour moi que vous soyez nombreux. Cela prouve que vous êtes prêts.
Prêts, malgré le contexte si singulier de cette élection présidentielle.
Car il y aura un après. Et cet après, ce sont les législatives.

« Le meilleur moyen de réussir est toujours d’essayer encore une fois ». disait Thomas Edison

Parce que je suis une femme d’honneur, une femme engagée, je me suis senti une responsabilité à votre égard et à l’égard de mon territoire.
Qui nous a représentés pendant 5 ans ? Qui a porté nos préoccupations à l’Assemblée ? Personne. Nous n’existons pas. Nous n’avons pas été représentés. Personne n’a porté notre parole.

J’accuse !

J’accuse Gilbert Collard, député FN, de s’être servi du vote des habitants de ce territoire pour les besoins de sa chanson de geste à l’Assemblée.
J’accuse Gilbert Collard de n’avoir porté aucun dossier agricole, ni pour les pêcheurs du Grau-du-Roi à qui il avait tant promis, ni pour les viticulteurs, ni pour les manadiers.
J’accuse Gilbert Collard de n’avoir rien fait pour défendre nos entreprises et nos emplois.

Combien d’emplois soutenus ? Au moins un, celui de son épouse, devenue son attachée parlementaire.
Combien d’entreprises visitées en 5 ans ?
J’accuse le député sortant de nous avoir dédaignés. Lui qui confond les arlésiennes avec les amazones, lui qui se prétend camarguais alors qu’il passe son temps entre Marseille et Paris.
J’accuse le député fantôme de mépris pour les habitants de ce territoire. Il avait besoin d’un marchepied pour se relancer. Il l’a trouvé ici. Mais quel est son bilan ?
Une présence épisodique à l’Assemblée, parce que quand on court les studios de radio, de télévision, ou les prétoires, quand on continue à travailler à son cabinet d’avocat, on n’est pas à son travail de représentant de la nation.
Et puis surtout, le comble du grotesque, cette proposition de résolution rédigée par Gilbert Collard pour demander qu’on suspende les poursuites engagées par le parquet de Nanterre à l’encontre de…. Gilbert Collard, pour diffusion d’images à caractère violent de nature à porter atteinte à la dignité humaine.
Devenue la risée des réseaux sociaux, cette proposition a été retirée le 1er mars.

Alors je vous le dis, femme d’honneur et de parole, je mettrai toute mon énergie dans cette bataille, tout comme je la mets à votre service, en tant que première adjointe au maire de Vauvert et vice-présidente de la communauté de communes de Petite Camargue.

Avec moi, ça va changer. Je vous le promets.

Je serai une députée accessible, visible et active. Et je travaillerai pour vous.
Je suis une fille simple. Je ne mène pas la grande vie. Je travaille parce que j’en ai besoin.
Je rencontre au quotidien des habitants qui me font part de leurs difficultés, de leurs attentes, de leur exaspération face au chômage ou aux incivilités, de leur peur de l’avenir. Cette inquiétude, ces craintes, je les ai aussi. Je suis comme vous.
Mais je ne me résigne pas. Je crois en notre pays. Je sais qu’il regorge de talents, d'innovation et de dynamisme. Je combats le déclinisme, la haine et les peurs. Ceux qui nous divisent.

Ma République à moi, elle est bienveillante et humaniste.
Ma République, elle donne l’exemple. Elle est honnête et juste.
Ma République, elle nous rassemble dans des valeurs communes de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité.
Ma République, elle est écologique. Elle protège l’environnement pour la santé de tous.

Katy guyot lance sa campagne pour les législatives 2017

Je suis une femme de parole. Je prends 3 engagements :

  • Etre députée à temps complet
  • Travailler sur tous les sujets qui concernent notre circonscription pour débloquer des situations, accompagner le développement économique de ce territoire. Sans sectarisme. Je ne demande jamais à quiconque quelle est sa sensibilité ou son étiquette mais quel est son projet ou son problème.
  • Et enfin, Rester la femme libre que je suis, sans jamais me laisser entraîner par des lobbies ou des groupes de pression sur un quelconque sujet. J’ai signé la charte Anticor (anticorruption) pour une république rigoureuse, transparente et honnête. Pour moi, la parole doit être respectée.

Alors, je vous demande de me faire confiance et je vous le promets, cette fois-ci, nous irons ensemble jusqu’à Paris.

Vive notre beau territoire, vive la République, vive l’Europe et vive la France.

Les commentaires sont fermés.