L’irrigation des Costières, un projet de territoire pour une agriculture durable

J'ai rencontré ce jeudi 4 mai Denis Verdier et Freddy Chabrol, respectivement président et vice-président des Vignerons propriétés associés (Générac, Beauvoisin, Calvisson et St Etienne d'Ozilhan) Daniel Tribillac, président de la cave des maîtres-vignerons de Vauvert-Gallargues et Alain Boyer, président de la cave pilote de Gallician. Ils venaient me présenter le projet d'extension du réseau hydraulique régional sur les Costières. Ce projet, porté par la société Bas-Rhône Languedoc (BRL), prévoit le déploiement d'un réseau d'irrigation au goutte à goutte, à partir du canal Philippe Lamour, sur le plateau de la Costière. L'idée est de pouvoir stabiliser la production et la qualité des produits face aux évolutions climatiques, d'améliorer la performance des exploitations et de favoriser l'installation des jeunes agriculteurs.

Il concerne 400 hectares dans un premier temps. Et 70 viticulteurs sont déjà impliqués, prêts à participer financièrement à ce projet d'un montant estimé à 3 M€ HT.
Ces responsables coopératifs interpellent les décideurs et font appel aux collectivités (Europe, Région, Département, communauté de communes de Petite Camargue et Nîmes Métropole) pour les accompagner dans cette démarche. Le plan de financement n'est pas encore complètement bouclé. Si la Région et l'Europe sont les principaux partenaires financiers, si BRL contribue également au financement, les autres collectivités doivent se prononcer.

L'irrigation au goutte à goutte présente plusieurs avantages :

  • fiabiliser le volume et la qualité de la production,
  • pratiquer l'enherbement des vignes pour limiter la pollution et l'érosion,
  • améliorer la longévité du vignoble.

 

Je soutiens ce projet pour une agriculture durable qui va permettre le maintien de l'activité agricole, de l'emploi direct et induit, le développement de l'oenotourisme et le maintien du paysage dans le cadre de la charte paysagère des Costières. Et je contribuerai à la sensibilisation de mes collègues élus à la communauté de communes ou au Pays Vidourle Camargue pour que nous décidions de notre contribution. En outre, j'interpellerai Eric Andrieu, Député européen vice-président de la commission agriculture, afin de le sensibiliser à ce sujet.

 

L'agriculture est un sujet éminemment majeur pour notre circonscription. AOP Languedoc Sommières, AOP Côtes du Rhône Costières de Nîmes, IGP Pays d’Oc, IGP Sables de Camargue sont les appellations présentes sur notre circonscription.

Les commentaires sont fermés.