Vous êtes sur : Accueil du site > > Conférence réussie, à suivre
1+1+1
Conférence réussie, à suivre
René Domergue a captivé son auditoire
Publié le dimanche 10 février 2013,

L’intégration n’est pas vouée à l’échec si l’on admet que des équilibres doivent être maintenus entre population autochtone et nouveaux arrivants. Et si l’on admet que tout est affaire de proportion. Dans les villages, où l’interconnaissance est plus facile, l’intégration est grandement facilitée. Dans les grands centres urbains où les immigrés sont concentrés, le brassage limité ou inexistant, elle s’avère un échec.

Avant de résumer dans un prochain article les propos de René Domergue, excellent conférencier qui a su traiter ce sujet avec pertinence et humanité, grâce à des anecdotes très illustratives, je veux vous faire part de la réflexion d’un participant, Michel Chalandon, conseiller principal d’éducation dans un lycée des Bouches du Rhône.

"Cette conférence a été passionnante et stimulante.

Il nous a été rappelé que nous sommes aussi un agrégat de peuples « premiers », cet agrégat est imprégné encore et depuis toujours de l’esprit du clan et de la tribu, la République plaquée sur cela, définit une morale, la République nous dit : le bien c’est la liberté, l’égalité et la fraternité, de cette morale -(qui désigne le bien et le mal)- découle une éthique -(une morale en action)-, qui pourrait se résumer à : « partageons nos terres, acceptons que d’autres histoires s’y montrent et s’y promènent, acceptons que ces histoires étrangères et les nôtres mêlées, changent nos terres et en fassent quelque chose d’autre quelque chose à quoi nous ne pensons même pas encore »***.

Quel beau support pour l’action politique, l’intégration c’est comme l’amour et cela se fait au moins à deux.

*** « L’éducation est le point où se décide si nous aimons assez le monde pour en assumer la responsabilité, et de plus, le sauver de cette ruine qui serait inévitable sans ce renouvellement et sans cette arrivée de jeunes et de nouveaux venus. C’est également avec l’éducation que nous décidons si nous aimons assez nos enfants pour ne pas les rejeter de notre monde, ni les abandonner à eux-mêmes, ni leur enlever leur chance d’entreprendre quelque chose de neuf, quelque chose que nous n’avions pas prévu, mais les préparer d’avance à la tâche de renouveler un monde commun. » Hannah ARENDT, La crise de l’éducation, Folio 1991.

 

Retrouvez Katy Guyot sur FaceBook...

 

Suivre Katy Guyot sur Twitter...

 


Actualité
Toute l'actualité de Katy Guyot...

 

Le territoire
Découvrir le territoire...

 


Autres articles
dans cette rubrique

Chômage, insécurité, les immigrés sont-ils coupables ?
Polémique sur la présidence de l’ANVI
A propos de l’enveloppe parlementaire de Gilbert Collard
19 mars 1962 : date officielle du cessez-le-feu en Algérie
Le festival du livre In Différences
Un concert du groupe ’le temps ne fait rien à l’affaire"
Printemps de l’éducation contre le racisme et les discriminations
Rencontre avec les pêcheurs du Grau-du-Roi
Gérard Gayaud ne supporte pas la contradiction
L’intégration est-elle vouée à l’échec ?
Des lasagnes à vomir
Quoi de neuf ?
L’intégration est-elle vouée à l’échec ?
La première conférence d’1+1+1
Les incivilités en question pour cette première conférence


Brèves
en même rubrique

Candidate au poste de premier secrétaire du PS gardois
Je suis candidate au poste de premier secrétaire du PS gardois. Le vote des militants aura lieu le jeudi 15 novembre. Plus que 4 prétendants en lice... Lire ma lettre aux militants... Prochaine réunion : mardi 13 novembre à 18h30 à Caissargues, salle (...)
jeudi 1er novembre

 



Site officiel de Katy Guyot
RSS 2.0 - Infos Légales - Administration